Comment les habitants de Phillip Island ont sauvé les Pingouins de Fées de l'extinction

Sur Phillip Island au large de Melbourne, en Australie, ces petits pingouins ont une habitude adorable. Des centaines émergent de l'océan au coucher du soleil, et tout en se dandinant, rentrent dans leurs terriers. Mais c'est cette gentillesse même qui a réveillé le danger dont ils ont été victimes, jusqu'à ce que les habitants trouvent une solution ingénieuse.

Comme leur nom l'indique, ces petits pingouins (également connus sous le nom de pingouins de fées) sont la plus petite des espèces de manchots. Leurs plumes sombres ont un éclat bleu qui devient noir au coucher du soleil. Ces petits pingouins nichent dans de chaleureux terriers sous des tapis de végétation.

Depuis le début du XXe siècle, les gens ont afflué à Phillip Island à la fois pour sa beauté naturelle et la parade des pingouins. Des maisons de vacances ont émergé dans les zones où les pingouins ont creusé leurs terriers. Des gens surexcités couraient autour pour ramasser les petits pingouins mer, détruisant parfois le joint d'étanchéité de leurs plumes. Tant de gens ont envahi les plages pour assister à ce spectacle que la population de manchots de Phillip Island était menacée. Dans les années 1970, leur nombre était en chute libre.


Bien que cette espèce n'a pas disparu partout dans le monde, ils allaient disparaître de Phillip Island. Les scientifiques ont prédit qu'il n'y aurait plus de petits pingouins sur Phillip Island au XXIe siècle. Jusqu'à ce que les gardes forestiers du parc, les scientifiques et le gouvernement australien interviennent.

Au milieu des années 80, l'État de Victoria a annoncé un nouveau type de réserve dans le territoire des petits pingouins. Un environnement sera créé où les hommes peuvent regarder les pingouins, mais le territoire des pingouins serait complètement protégé. Encore plus innovant, le modèle de financement: Ce parc, serait presque entièrement financé par des fonds privés qui sont imputables au tourisme. Le gouvernement, pour sa part, rachèterait toutes les maisons de vacances qui avaient été construites sur le territoire, puis détruites, de manière à restituer leur habitat naturel aux occupants historiques.



C'était un risque, mais ça a payé. Tout d'abord, le personnel du parc a créé une zone de visualisation spéciale sur la plage qui permet à des milliers de gens de regarder les manchots sortant de l'eau sans avoir à les approcher. Des passerelles surélevées ont été installées et servent un double objectif: les gens peuvent observer les oiseaux à partir de là sans perturber le défilé des bestioles sortant de l'eau, et les oiseaux peuvent passer dessous pour rejoindre un endroit abrité quand ils en ont besoin.



Cette année, la dernière maison a été rachetée à un propriétaire privé et démolie. Alors maintenant, quand vous visiterez Phillip Island, le parc entier est plein de petits monticules seravnt de terriers aux pingouins. Et miraculeusement, la colonie de manchots qui ne comptait qu'un millier d'individus les années 70, s'étend aujourd'hui à 30.000. Chaque jour, des centaines et parfois des milliers de personnes visitent le parc naturel de Philip Island pour voir les pingouins, le prix du ticket d'entrée contribue à maintenir le parc.

Des centaines de scientifiques ont travaillé dans le parc au fil des ans, pour en apprendre davantage sur les pingouins ainsi que sur leurs stratégies de préservation de la nature. Ils ont appris que ces pingouins s'aventurent souvent dans l'océan pendant des semaines, dorment sur l'eau, avant de retourner à la maison. Ils ont découvert que les petits pingouins sont si "territoriaux", qu'ils creusent souvent dans le même lieu où ils sont nés, léguant le lieu à leurs héritiers. Et ils savent que ces pingouins souvent se "remarient" à un moment donné, avec des pingouins femelles de terriers voisins et font équipe avec leur nouveau compagnon pendant quelques années.

Surtout, les scientifiques ont retenu qu'une espèce en voie de disparition pouvait renaître de ses cendres, tout dépendant de la façon dont nous nous comportons et comment nous respectons leur environnement.

Vous pouvez en apprendre davantage sur Phillip Island et ce parc naturel sur ce site webce site web.

Laissez un commentaire

EPARSA.COM est un site d'information sur le monde du divertissement. Toutes les images qui apparaissent sur le site sont des reproductions d'autres sites et EPARSA.COM ne revendique aucun crédit pour lui-même, sauf indication contraire. Si vous (ou votre société) possédez les droits sur une image et ne voulez pas qu'elle apparaisse sur EPARSA.COM, veuillez s'il vous plaît nous contacter {contact[a]eparsa.com} et elle sera retirée rapidement.